Salle de bain pour personne à mobilité réduite

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Faciliter l'accès de votre salle de bain à une personne à mobilité réduite, une personne handicapée, en situation de handicap ou à un senior, peut être pour vous une préoccupation importante (familiale ou personnelle), que vous avez envie ou besoin d'intégrer dans la création ou la rénovation de votre salle de bain.

Penser l'espace autrement

Il faut intégrer plusieurs contraintes incontournables dans l'aménagement d'une salle de bain pour personnes à mobilité réduite :

  • Le retournement d'un fauteuil roulant correspond à un cercle de 80 cm de rayon, tous les espaces doivent intégrer ce débattement nécessaire, libre de tout obstacle.
  • La largeur des portes doit être de 80 cm, coulissantes elles seront beaucoup plus faciles à manipuler.
  • Le sol sera choisi antidérapant ou carrelé avec des petits carreaux pour limiter au maximum les glissements.
  • La hauteur des interrupteurs devra être adaptée, à moins que vous ne choisissiez des interrupteurs à détecteur de présence.

L'équipement de la salle de bain pour personne à mobilité réduite

Plusieurs équipements spécifiques peuvent, par leur conception, répondre à une grande partie des problématiques de confort, de sécurité et d'accessibilité nécessaires dans une salle de bain pour personne à mobilité réduite :

  • les baignoires à porte (faites faire un devis pour une baignoire à porte) ;
  • les douches aménagées pour personnes à mobilité réduite (faites faire un devis pour une douche aménagée) ;
  • les WC pour personnes à mobilité réduite.

Notez qu'un crédit d'impôt est accordé pour les dépenses d'équipement qui permettent l'accessibilité et l'adaptation des habitations principales à la perte d'autonomie et au handicap. La liste des équipements éligibles est codifiée à l'article 18 ter de l'annexe IV au Code général des impôts et comprend notamment  les lavabos à hauteur réglable, les siphons déportés, les sièges de douche muraux, les W.-C. surélevés. Le crédit d'impôt s'élève à 25 % des dépenses, dans la limite de 5 000 € pour un célibataire et 10 000 € pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune, avec une majoration de 400 € par personne à charge (article 200 quater A du CGI). Cet avantage fiscal a été prolongé jusqu'au 31 décembre 2023 par l'article 117 de la loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021.

Accessibilité

Accessibilité : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur la législation
  • Des conseils sur l'accès au logement et les équipements
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider